Le laboratoire

L’unité d’enseignement et de recherche « Santé, déviances et contraintes » s’intéresse aux normes de la « bonne » santé ainsi qu’à ses impacts sur les personnes soignées et sur l’évolution des pratiques professionnelles. Les membres du Laboratoire étudient la manière dont différentes normes (juridiques, professionnelles, sociales) influencent les pratiques d’intervention en santé et explorent les espaces marginaux dans lesquels évoluent les personnes dites « vulnérables ». Ils sont intéressés par les dimensions éthiques et juridiques du soin au sein d’une large diversité de domaines de pratique, ains que par l’exploration des nombreuses contraintes à l’action auxquelles sont confrontés les intervenants.

Vous êtes intéressé par les activités du Laboratoire et par les études supérieures ? Pour toute demande de supervision à la maîtrise ou au doctorat, veuillez me contacter (section « Contact ») et joindre à votre message un curriculum vitae accompagné d’une courte lettre d’introduction.

Étudiants actuels

Étudiante au doctorat (sciences de la famille), Université du Québec en Outaouais. Titre du projet : La démocratisation des pratiques parentales contemporaines en période périnatale : Ethnographie virtuelle des pratiques d’accouchement non assisté (Direction : Christine Gervais, co-direction : Pierre Pariseau-Legault).

Étudiante au doctorat, Faculté des sciences infirmières, Université Laval. Titre de la thèse : Soigner sous la contrainte : Quels espaces relationnels caractérisent la pratique infirmière en milieu carcéral ? (direction : Bernard Roy, Faculté des sciences infirmières, Université Laval, co-direction : Pierre Pariseau-Legault).

Étudiante au doctorat, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal. Thématique de la thèse : La coercition perçue et ses conséquences auprès des personnes hospitalisées ou traitées contre leur gré en établissement de santé mentale (direction : Marie-Hélène Goulet, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal, co-direction : Pierre Pariseau-Legault).

Étudiante au doctorat, département des sciences infirmières, Université du Québec en Outaouais. Titre du projet : Étude qualitative portant sur la contribution de la pratique infirmière en milieu scolaire dans la mise en oeuvre des politiques visant à combattre les violences sexuelles au Québec (direction : Pierre Pariseau-Legault, co-direction : Lisandre Labrecque-Lebeau).

Étudiant à la maîtrise (Sciences infirmières). Titre du projet : Comprendre les pratiques de soutien à l’exercice des droits en santé mentale à partir de l’expérience qu’en font les usagers

Étudiante à la maîtrise (Sciences infirmières). Titre du mémoire : Invisibilité, exclusion ou partenariat ? Vers une meilleure intégration des systèmes de soutien aux soins et services de santé mentale

Étudiante à la maîtrise (Sciences infirmières). Titre du projet : La sécurisation culturelle des soins infirmiers en santé mentale : Enjeux, tensions et opportunités de transformation des pratiques nordiques

Anciens étudiants

Étudiant à la maîtrise (Sciences infirmières). Titre du projet : Le vécu expérientiel des étudiantes au baccalauréat en sciences infirmières lors d’un stage en milieu psychiatrique : Comprendre pour mieux former.

Étudiante à la maîtrise (Sciences infirmières). Titre du projet : Analyse situationnelle du discours des mères ayant choisi une alternative à l’allaitement maternel exclusif : enjeux pour la pratique infirmière

Étudiante à la maîtrise (Sciences infirmières). Titre du mémoire : De la maltraitance à la bientraitance envers les personnes âgées : analyse thématique de la pratique infirmière en établissement de soins infirmiers